Le Temple du Goût

Louis Matton

Objets autonomes (Notre-Dame-Des-Landes)

Prix QPN 2016

 

Objets Autonomes (Notre-Dames-des-Landes) est un ensemble de photographies d’objets et d’installations réalisées sur l’espace concerné par un projet d’aéroport, situé au nord de Nantes ; la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Les objets fabriqués in-situ, peuplant l’espace aux côtés des squatteurs, signalent leur territoire. Le travail photographique de Louis Matton, tente de dévoiler la plastique de cette matière d’expression, et d’offrir au spectateur l’expérience d’une circulation entre ces objets, et les occupants du territoire.

Utilisés dans la vie de tous les jours par les occupants, les objets ont été photographiés sur les routes, les chemins, dans les champs, les forêts, les cabanes et les maisons. Ils représentent un échantillon du type d’objets que l’on rencontre sur cette-dite zone, et donc sur la nature de la lutte. Sans doute sont-ils le reflet des mouvements d’occupations de zones, visant à entraver la réalisation de projets urbanistiques qualifiés de GPI (Grands Projets Inutiles), par les opposants. Avant tout politiques, ils sont le reflet de cette longue lutte, de la vie quotidienne des habitants de la zone, et de leurs désir commun de réaliser un espace de vie tout à fait différent, et effectivement peuplé d’objets atypiques ou devenus obsolètes. Comme chez Moulène et ses objets de grève, nous sommes loin « d’une définition standard du patrimoine […] de l’industrie », et de l’artisanat. Objets produits et utilisés pour vivre sur place en autonomie, pour répondre aux harcèlements des forces de police et militaire, ils constituent un témoignage, sur des savoirs faire artisanaux singuliers ; s’y mêlent créativité et contestation.

L’utilisation de la photographie intervient précisément en cet espace de l’objet, pour semer le trouble dans la représentation. Il s’agit ici d’une tentative de refonte d’éléments trop longtemps analysés distinctement tels que, la photographie dite documentaire et dite contemplative ; une photographie dite fonctionnaliste et dite esthétique ; une photographie dite politique, et dite artistique. Le désir photographique qui se déploie ici, se matérialise dans une photographie qui, d’un même mouvement, donne à voir des formes, des couleurs, un contenant esthétique qui caractérise et est caractérisé (par) un contenu politique.

Le titre donné à cet ensemble photographique situe les objets dans un espace géographique unique et les en extraits à la fois. En jouant sur le double sens du terme autonome, il désigne tout autant la fonction politique de ces objets, que son retrait de tout contexte argumentatif. Ils sont en même temps, ensemble symbolique de lutte, objets utilisés par les occupants de la zone de Notre-Dame-des-Landes et couleurs, formes, images, à regarder en tant que telles.

L’ensemble Objets Autonomes (Notre-Dames-des-Landes) a été exposé aux Rencontre de la Photographie d’Arles 2015, et le sera à nouveau au festival MAP Toulouse et au F/Stop Festival de Leipzig pendant l’été 2016.

Biographie

Né en 1989, à Paris. Après une licence d’AES et un Master 1 de Sociologie à la Sorbonne, Louis Matton est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie en 2015. Il travaille entre Arles et Paris, autant en photographie qu’en vidéo, performance, et sculpture. En 2014, au sein du Centre de détention de Salon-de-Provence, il co-réalise des ateliers vidéos avec les détenus. Depuis 2015, au sein de l’association Les Films du Passe-Muraille qu’il préside, il réalise des ateliers vidéos et photographique avec différents publics.

Site internet : ​

http://www.louismatton.com

Horaires & lieux

Le Temple du goût

30 rue Kervégan

44100 NANTES

Tous les jours de 14h à 19h.

JUSQU'AU 16 OCT